Tous charlie?

Publié le par hugambrules

Tous charlie?

L'attaque à l'arme lourde qui a fait 12 morts dans les locaux de Charlie Hebdo suscite l'émotion et l'indignation. Cette attaque terroriste est insupportable. L'exécution des salariés et des dessinateurs du journal est un crime contre la démocratie et la liberté d'expression. Comment ne pas condamner sans appel cette horreur absolue ainsi que ses auteurs et instigateurs qui ne méritent aucune sorte d’excuse ? Mais au-delà de l’ignominie, nous devons analyser avec sang-froid ce que ce crime révèle. Le fondamentalisme islamiste est visiblement à l’origine de cet acte de barbarie. C’est l’occasion de se poser les questions suivantes : Qui l’arme ? Qui le finance ? Qui le fait prospérer ?

Historiquement on pourrait remonter cette instrumentalisation au financement des moudjahidines contre l’Armée Rouge en 1979 qui (à tort ou à raison) avait soutenu le gouvernement populaire afghan dont l’un des projets était d’émanciper les femmes et de redistribuer les terres. Dans la misère dans laquelle les pays du Moyen-Orient se trouve depuis 30 ans, recruter des jeunes désœuvrés pour se battre est d’une facilité déconcertante surtout quand on a la manne financière de l’Arabie Saoudite ou du Qatar. L’islamisme se propage d’autant plus facilement que la machine à redistribuer les richesses que sont les états est vidé de sa substance du fait des plans d’ajustement structurel préconisé par les FMI. En effet le système capitaliste n’arrive même plus à comprendre l’importance de la répartition qui le maintenait à flot. Parmi les autres exemples les plus frappant, on peut citer, les États-Unis financeur de Ben Laden et de ses tortionnaires pour qu’il fasse la sale besogne ; Le Hamas qui a été financé par Israël pour diviser le Fatah ou plus récemment Boko Aram qui est le bras armé de l’occident pour chasser la chine du Nigeria grand producteur de pétrole.

N’en déplaise à ceux qui entonnent la marseillaise (et qui visiblement n’ont pas beaucoup lu Charli Hebdo) dans les commémorations « je suis Charlie », la France n’est pas innocent dans cette surenchère néocolonialiste. En témoigne par exemple, l’énergie que Fabius a mise pour déstabiliser la Syrie. Dans cette logique impérialiste, la France a parrainé le CNS (le conseil national Syrien) dont les frères musulmans avaient la mainmise, alors que des groupes laïques existaient. Comment ignorer le choix de Sarkozy qui a rasé l’état libyen sans se soucier que cette anarchie allait livrer les pays proches aux intégristes fanatiques qui se retrouvent gavés d’armes issue de l’arsenal de Kadhafi. Aujourd’hui encore qui arme et finance Daesh sinon les régimes du Qatar ou du Koweït? Et qui continue d’entretenir les meilleures relations avec ces états voyous ?

Dans les médias médiocres (France 2 ou France inter, le monde ou libé) que l’on ne doit plus écouter que par inadvertance, j’ai entendu un journaliste préciser que la solidarité « charlie » avait MÊME atteint Cuba. J’avoue que le « même » a eu un effet identique qu’une balle de Kalachnikov dans le cœur d’un innocent. Je rappellerais à ce plumitif que Wolinski a toujours été outré du blocus imposé par les états unis à Cuba depuis 1962.

Mais jouer avec des terroristes est souvent dangereux. Souvenons-nous de Sadate qui avait utilisé les Frères Musulmans avant que ces derniers ne l’assassinent, ou plus récemment du Onze Septembre. Il ne faut donc jamais oublier que LE TERRORISME et L’IMPERIALISME ne sont que deux faces d’une même pièce.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article